Definition du serveur virtuel

Définition du serveur virtuel

 Le Virtual Private Server, ou VPS pour serveur privé virtuel, est un serveur qui sera perçu par un utilisateur potentiel comme un serveur dédié mais qui servira en réalité pour entretenir plusieurs sites divers. Il s’agit donc d’un serveur dédié virtuel qui permet de bénéficier des avantages de contrôle, de performance et de sécurité tout en évitant certains inconvénients en termes de matériel nécessaire. En effet, cette technologie permet à une seule machine d’héberger plusieurs VPS qui utiliseront chacun leur propre système d’exploitation pour déclencher le lancement du programme d’hébergement propre à chaque utilisateur.

Pourquoi utiliser un Virtual Private Server ?

Les serveurs dédiés ont longtemps été considéré comme la meilleure solution pour héberger des sites internet professionnels. En effet, performance et autonomie sont sans aucun doute les impératifs premiers de la conception, de l’installation et de la mise en route de tels systèmes informatiques. Cependant, ces serveurs requièrent des installations physiques conséquentes et génératrices de coûts pouvant s’avérer potentiellement important sur le long terme en termes d’entretien, de mises à jour et autres actualisations. Qui plus est, l’administration de ces serveurs requière elle aussi certaines ressources génératrices de coûts non négligeables dont une gestion non planifiée pourra même deviendra contre-productive pour le bilan global d’une entreprise. La prise en compte du prix d’achat des licences d’exploitation et des mises à jour devra en plus s’ajouter à cela. L’explication de ces inconvénients permet donc de comprendre pourquoi les serveurs qui sont dédiés se présentent en réalité comme une technologie dont les grandes entreprises sont souvent les seules à pouvoir bénéficier. Dès lors, les Virtual Private Server adviennent comme une alternative très intéressante par rapport aux serveurs dédiés, particulièrement dans le chef des petites et moyennes entreprises. Celles-ci auront en effet, peut-être même plus encore que les grandes organisations, besoin d’un site internet sur mesure et, surtout, sortant du lot par rapport aux concurrents potentiels sur les divers marchés. La technologie VPS leur permettra donc de créer leur site web en évitant des coûts trop importants en termes d’installation et de gestion à long terme d’un serveur dédié. En effet, la technologie du serveur dit « virtuel » s’articule autour d’une architecture technologique spécialement conçue pour permettre la mutualisation de la gestion des paramétrages du plusieurs serveurs virtuels en même temps. Cette opération est réalisée grâce à l’alimentation en ressources mémoire et CPU de l’ensemble des serveurs virtuels mutualisés dans l’architecture technologique.

Fonctionnement et avantages

Cette infrastructure technologique offre de cette manière un autre atout très intéressant pour l’utilisateur potentiel. Elle lui permet en effet d’opérer une gestion efficace et performante de plusieurs serveurs virtuels. Ainsi, il sera possible à l’abonné d’opérer des modifications sur un site internet public tout en opérant des tests de nouveaux programmes, de modifications et de mises à jour sur une version d’essai du site internet ou encore en planifiant des opérations de maintenance pour le véritable site. Ceci se réalise donc grâce à la configuration de différents paramétrages sur les serveurs virtuels mutualisés dans l’infrastructure technologique d’un Virtual Private Server. C’est ici qu’apparait aussi l’un des principaux avantages de cette technologie car elle élimine directement et presque totalement la part des interventions techniques nécessairement indispensables à la pérennité des services d’hébergement. Outre cet avantage de l’élimination des interventions techniques et de la réduction d’une part des coûts globaux, les serveurs dits « virtuels » sont reconnus pour offrir de très bonnes performances et une efficacité optimale grâce au système de vision de la consommation en ressources qu’ils offrent également.

Des inconvénients mineurs

La technologie du serveur virtuel comporte aussi quelques inconvénients dont il est nécessaire d’avoir conscience même s’ils semblent mineurs par rapport à leurs avantages. D’une part, il convient d’abord de noter que l’architecture technologique des serveurs devra être suffisamment solide et puissante pour gérer l’hébergement. Si ce n’est pas le cas, les performances seront diminuées et l’accès et la navigation sur les sites internet sera difficile voire impossible. D’autre part, il faudra anticiper la mobilisation d’un minimum de ressources humaines, en termes de compétences, dédiées à l’administration de ces serveurs. Ces quelques inconvénients, qui, finalement, ne semblent être que des nécessités basiques à l’optimisation des performances de ce type de serveurs, n’enlèvent dès lors rien aux avantages qu’ils offrent à leurs utilisateurs potentiels. Qui plus est, d’autres avantages s’ajoutent encore à ceux énumérés plus haut. La facilité de déploiement est en effet l’une des autres caractéristiques très intéressantes de ces serveurs. À ceci s’ajoute encore la plus grande facilité et accessibilité de mises à jour des serveurs et ceci sans aucune coupure des services et d’accès aux sites internet pris en charge par l’opération de mutualisation générée par l’infrastructure technologique.

Le serveur virtuel : une solution idéale ?

Dans une grande majorité des cas, les nombreux avantages offerts par les Virtual Private Server semblent confirmer que ceux-ci se présentent comme une solution idéale pour les petites et moyennes entreprises, mais aussi pour les grandes entreprises souhaitant, par exemple, réduire leurs coûts relatifs aux services informatiques en utilisant les possibilités offertes par les technologies disponibles aujourd’hui. En effet, la dynamique croissante de démocratisation de ces technologies est très certainement un outil permettant de se positionner en tête des marchés et de la concurrence, à condition d’en avoir une bonne connaissance, et, surtout, d’utiliser les ressources optimales à la réalisation de ces objectifs. Les serveurs dits « virtuels » sont donc des solutions rapides à mettre en œuvre dont l’accessibilité et la facilitation des mises à jour garantissent une sécurité maximale et des performances optimales à des coûts très réduits par rapport aux autres types de serveurs et technologies, comme le serveur virtuel.